KikouBlog de Le Lutin d'Ecouves - Août 2009
Le Lutin d'Ecouves

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Archives Août 2009

TRES GROS PROBLEME

Par Le Lutin d'Ecouves - 31-08-2009 11:23:25 - 18 commentaires

Bilan des vacances :
 
 
Au secours !!! Plus de trois kilos en trois semaines !
 
 
Je n'ai pas osé monter sur une balance en vacances ; résultat, ce matin, mon pèse-personne m'a dit ça :
 

La réponse :

Le pèse-aliments... J'en suis réduit à peser mon pain le matin pour éviter d'en bouffer 200 à 300 grammes au petit déjeuner avec un pot de confiture dessus pour accompagner mon litre de thé. C'est duuuur !

Donc, moins de pain, moins de gâteaux, moins de bière, plus de légumes vertsplus de kilomètres , plus de sexe.

Je sais, c'est dur mais je ne peux pas me présenter fin septembre à la Foulée Chesnaysienne chez Bambi dans cet état là :

 


 

 

 

Voir les 18 commentaires

CHRONIQUES DU CAMPING 12

Par Le Lutin d'Ecouves - 28-08-2009 11:01:40 - 4 commentaires

Chanson de sable
 
 
 

Quand  les vagues de sable  deviendront des vagues de sang,

Quand la blondeur du vent brûlera tes pleurs d’été,

Entendras-tu ce cri, entendras-tu ce chant

Conter le désespoir des amours oxydées ?

 

Qui pourra nous séparer des langueurs mortelles

Des corps brunis en ces moments d’éternité,

Des senteurs estivales de promesses charnelles,

De ce ciel implacable que rien ne peut laver ?

 

Quand  les vagues de sable  deviendront des vagues de sang,

Quand l’océan prendra nos vies, prendra nos corps,

Te fondras-tu dans la poussière des sentiments

Ou seras-tu le feu brillant d’une autre aurore ?

 

 
 
 
1  2  3  4  5  6  7  8   9  10  11

Voir les 4 commentaires

CHRONIQUES DU CAMPING 11

Par Le Lutin d'Ecouves - 27-08-2009 11:52:57 - 1 commentaire

Les Mounaques
 
 
Comme beaucoup d'estivants de la région de Soulac, j'ai choisi l'option de faire hiverner ma caravane sur place. C'est pour cela qu'en début et fin de vacances, je me rends dans le petit village de Vensac (762 habitants) où se trouve le hangar de Mme P., la nounou des caravanes.
 
Mais Vensac, c'est beaucoup plus que cela...
 
Il y a quelques années, trouvant que les soirées d'hiver étaient bien longues (le Médoc nord est un désert hors saison touristique), deux habitants de ce petit village, Benoît et Souad ont fabriqué en secret une soixantaine de poupées de chiffon représentant un bon nombre d'habitants du village.
 
L'exposition de ces poupées appelées Mounaques (poupées en occitan) enchanta tellement la population qu'un groupe d'habitants se constitua (les Mounaqueurs) dans le but de transformer cette action en tradition.
 
Voilà pourquoi, chaque été, le village est habité par de drôles d'épouvantails pleins d'humour et parfois de malice.
 
 20 000 lieues sous les mers
 
Les mille et une nuits
 
Le Chat Botté
 
Joséphine Baker
 
Harold LLoyd et un  certain chanteur français qui habite en Suisse
 
Zorro
 
Le carnaval de Venise
 
 
Un Lutin local...
 
 
1  2  3  4  5  6  7  8   9  10
 

Voir le commentaire

CHRONIQUES DU CAMPING 10

Par Le Lutin d'Ecouves - 26-08-2009 12:32:54 - 7 commentaires

La Frime
 
 
Comme expliqué dans l'épisode 2, je suis animateur jogging dans un centre de vacances durant trois semaines. Oui, mais pas n'importe quel animateur, je suis celui qui entraîne le groupe des coureurs "confirmés" c'est à dire ceux qui se tapent des sorties allant jusqu'à 14 bornes à 12 de moyenne ainsi que des séances de fractionnés de la mort qui tue.
 
Autant dire que les touristes du groupe des débutants me regardent avec crainte et ceux de mon groupe me considèrent avec respect. D'autant que quand ils me demandent mes perfs, je gonfle quelque peu celles-ci pour les impressionner. Ici, pas de "Lutin Loser" et pas de Kikouroù, je suis Thierry le tortionnaire, celui qui fait transpirer les touristes.
 
Voilà qui me permet de trimballer une certaine aura et si ça ne me permet pas d'emballer (Josette est encore experte en self-défense), cela allume, je l'espère, une petite lumière dans les yeux de joggeuses. Et, comme chacun sait, chez les filles le nerf optique est directement relié aux ovaires.
 
Bon, j'ai bien remarqué que les plus jeunes avaient tendance à s'adresser à moi comme à leur papa. C'est peut-être dû au fait que je perds pas mal de cheveux depuis quelques années...
 
Quant aux mecs, je dois avouer que je prends toujours autant de plaisir à les poutrer lors des fractionnés. Quelle jouissance de voir un grand Allemand d'à peine trente-cinq berges prêt à vomir après une séance de 30x30 !
 
Je suis quand même prudent. Quand mon oeil exercé détecte un vrai compétiteur (ça arrive), je réduis la voile et je suis moins disert sur mes exploits.
 
Donc, personne dans ce centre ne sait que je suis un des meilleurs spécialistes du crash avec diarrhée et/ou vomi. Sauf que ...
 
*****
 
Cette année, les touristes étaient plutôt fainéants ou fatigués et, plus que jamais, je pouvais faire le cador en menant mon groupe. Or, un jour je discute avec un gars qui ne payait pas de mine et qui était plus petit (!) et plus vieux (!!) que moi. Il n'allait pas vite et me disait qu'il préparait un ultra trail.
 
Bien sûr, j'engage la conversation et lui montre fièrement mon t-shirt "Eco-Trail de Paris" qui me fait passer auprès des autres pour un surhomme avec mes 80 bornes en 9h40. Bien sûr, je parle des épreuves les plus extrêmes que j'ai vécues en omettant de mentionner les avanies et autres humiliations que j'ai subies.
 
Et là, le piège. Je finis par parler du fatal RAID28 qui m'a valu l'outrageant sobriquet de Findus 71 à la suite d'une hypothermie digne d'un récit de Paul Emile Victor.
 
"-Ah oui, cette année c'était pas facile, me dit-il.
 
-Ben oui, j'ai eu un peu de difficultés, je l'avoue... tu y étais ?
 
-Un peu mon neveu, je suis organisateur et membre de l'équipe TUROOM. Je dois avoir la photo de ton équipe dans les archives. Comment elle s'appelle ?
 
-Euh, on courait pour Kikouroù...
 
-Kikouroù, je ne connais que ça ! Je m'entraîne régulièrement avec le Castor, tu connais ?
 
-Enfin, j'suis juste un membre du site tu sais...
 
-Ben, j'irai voir sur le site s'il y a un récit concernant ton équipe !"
 

 
CATASTROPHE ! Le gars, il va aller lire mon récit qui fait passer le naufrage du Titanic pour une simple tasse bue dans une pataugeoire !
 
Voilà comment on peut se faire une fracture de la réputation à cause d'âneries écrites pour faire rire les copains ! 
 
P... !!! Pourvu qu'il ne tombe pas sur mon blog !
 
 
1  2  3  4  5  6  7  8  9

 
 

Voir les 7 commentaires

DES QUESTIONS EXISTENTIELLES...

Par Le Lutin d'Ecouves - 25-08-2009 12:31:59 - 6 commentaires

 
Ceux qui ont eu comme moi des ados à la maison apprécieront encore plus...
 
 

Voir les 6 commentaires

CHRONIQUES DU CAMPING 9

Par Le Lutin d'Ecouves - 24-08-2009 11:39:09 - 7 commentaires

 Alla Turca

 

Changer d'emplacement de camping, c'est parfois changer aussi de bloc sanitaire. Cette année, j'ai donc découvert des sanitaires plus récents, plus vastes et... ô joie, pourvus de toilettes à la Turque. Bonheur !

La chose est peu connue car je suis d'un naturel réservé comme chacun le sait mais je suis un fan de ce type de toilettes importées du pays qui inventa à la fois le kebab et le moyen de l'évacuer.

Le Français, sûr de sa supériorité, préfère le siège occidental qui l'oblige soit à partager les parasites de ceux qui l'ont précédé soit à se forger une musculature d'athlète lui permettant de rester suspendu à quelques centimètres au-dessus de la cuvette risquant par là même de s'éclabousser au moment de la livraison du paquet cadeau lâché à trop grande distance de la surface de l'eau. Et je ne parle pas des propriétés acoustiques d'un tel dispositif propre à amplifier toute émission bruyante de gaz accompagnant le processus (voir épisode 3).

Eh bien le Français, il a tort ! Ce procédé d'évacuation sanitaire inventé au temps de l'empire Ottoman frise la perfection. Peu le savent mais sa mise au point a été le résultat d'un travail acharné de la part de plusieurs ingénieurs turcs qui n'ont pas hésité à passer des jours et des nuits de labeur pour parfaire ce génial système. Comme chacun le sait, les Turcs bossent fort.

Chaque matin, entre le petit déjeuner et la douche, j'ai donc pu me livrer avec délice à la défécation accroupie dans mon cabinet personnel (voir photo) situé au fond à gauche de la première rangée en entrant.

Quand je dis personnel, je suis proche de la vérité car la présence de toilettes à l'occidentale à proximité fait que le Français dédaigneux et l'Allemand épouvanté préfèrent déposer leur bilan dans des lieux qui leur sont plus familiers. Je me retrouve donc chaque matin presque seul à bénéficier de ce lieu d'aisance bijou de la technologie anatolienne.



Sentant bien que le flux de mon discours a besoin d'arguments solides et bien moulés, je vous propose de déposer devant vos yeux un ensemble d'arguments fruits d'une longue réflexion mais aussi de réelles recherches sur les avantages de la défécation en position accroupie :

1 Cela permet une évacuation plus complète et plus rapide que la position assise, empêchant ainsi la stagnation de matières fécales qui est un facteur non négligeable dans le développement du cancer colo-rectal et des inflammations de la paroi des intestins. 

2 Cette position épargne et protège l'ensemble des nerfs qui contrôlent la prostate, l'utérus et la vessie.

3 En position assise, la valve entre le côlon et l'intestin grêle subit une pression et a tendance à s'ouvrir, contaminant ainsi la zone terminale de l'intestin grêle. En position accroupie, cette valve ne subit aucune pression et reste bien fermée.

4 Cela épargne et repose le muscle pubo-rectal indispensable à notre faculté de continence comme indiqué sur ce schéma :

 

5 Cette position réduit considérablement les efforts consistant à "pousser" pour évacuer ; efforts qui, quand ils sont excessifs peuvent mener à des hernies, hémorroïdes et parfois à des descentes d'organes chez la femme.

6 La position accroupie évite aux femmes enceintes une pression désagréable sur l'utérus et les prépare à un meilleur accouchement comme l'indique cette position du Yoga :

 

 Voilà, si vous n'êtes pas maintenant des fans du caca à la Turque c'est que vous êtes gravement constipés des boyaux de la tête. Quant à moi, il ne me reste plus qu'à convaincre Josette de modifier les lieux d'aisance familiaux...

Comme Le Lutin est aussi un homme de culture, je terminerai ce long billet par l'hommage du grand Wolfgang Amadeus aux toilettes à la Turque qu'il a découvertes avec délice lors d'un de ses nombreux voyages. Ecoutez, le flux libéré, joyeux et continu de cette musique pétaradante :

W.A. Mozart : Alla Turca


Pièce jouée sur un pianoforte de l'époque de Mozart
 
1  2  3  4  5  6  7  8

Voir les 7 commentaires

CHRONIQUES DU CAMPING 8

Par Le Lutin d'Ecouves - 23-08-2009 10:13:33 - 4 commentaires

Révolution
 
Quand on a passé la cinquantaine, on a le choix entre deux destins : soit on continue sa vie tout droit et on attend le cimetière l'âme en paix, soit on fiche tout en l'air et on décide de mettre le bocson dans sa vie.
 
Comme je suis par essence un aventurier, j'ai décidé que je ferai cette année un truc vachement gonflé : je changerai d'emplacement de camping !
 
J'avais passé une vingtaine d'années dans la même allée dont dix-huit sur le même emplacement. C'était sympa, je retrouvais chaque année les mêmes voisins avec lesquels j'échangeais parfois des courriers dans l'année. Tout allait comme sur des roulettes, j'avais l'impression d'être une jolie pièce de LEGO© bien à sa place dans une construction harmonieuse.
 
Mais voilà, le temps passe et cette allée d'habitués a fini par ressembler à un lieu de promenade bien connu des Parisiens, le cimetière du Père Lachaise.
 
Ça a commencé avec cette gentille dame hollandaise dont le mari avait fait distribuer à tous une carte postale annonçant son décès dans des termes d'une grande élégance.
 
Ensuite ce fut le tour de mon voisin de gauche, un ancien de la Luftwaffe qui avait été abattu durant la Campagne de France en 40, ce qui lui avait permis de passer une bonne partie de la guerre à l'hosto. C'était un modèle de campeur allemand : une caravane impeccable prolongée d'un auvent à la propreté teutonne décoré de rideaux brodés par son épouse. 
 
Puis, ce fut Guy, le sanguin surveillant, homme du sud par excellence dans son comportement excessif qui décida de nous quitter. Généreux et colérique, il faisait régner l'ordre dans le secteur accompagné de Jean-Claude le Suisse en chaussettes dans les sandales.
 
Cet hiver, le Coiffeur de Toulouse nous a quittés suivi peu de temps après par son épouse. Je lui parlais peu mais je m'étais habitué à lui et à ses sandales indochinoises qu'il ne quittait plus depuis le temps des colonies.
 
Ça commençait à bien faire pour une allée d'une vingtaine d'emplacements ! 
 
La trouille m'a pris ! Et si le prochain vieux kroumir qui trépassait, c'était moi  ?
 
 ****
 
Voilà pourquoi cette année je débarque allée des ginkgos dans la zone des animateurs. Un emplacement sympa et une ambiance différente... C'est quoi ce bruit ? Ça alors, des enfants ! Et des ados ! J'en reviens pas !
 
Je suis accueilli par Michel, l'animateur football et Philippe mon jeune collègue de l'animation jogging. J'aperçois Jean-Claude et sa femme qui gèrent l'atelier musique classique. Nouveau et en terrain connu, l'idéal pour un aventurier conservateur tel que moi.
 
Deux heures de boulot sous la direction de mon épouse (surnommée Tetris en raison de ses aptitudes surprenantes en rangement et organisation) et nous sommes installés, moi, Josette et mon fils Lucas devant une bière.
 
Voici venir les jours du Temps Suspendu. Trois semaines de course, de plage, de piscine, de restos et d'apéros. 
 
En mon for intérieur, je me fais une promesse : moins d'alcool cette année.
 
Promesse d'ivrogne...
 
 
  
1  2  3  4  5  6  7

Voir les 4 commentaires

AVATAR

Par Le Lutin d'Ecouves - 22-08-2009 09:55:34 - 5 commentaires

De retour et déjà parti...
 
 
Je sais, on va dire que la Grosse Machine est en route et qu'il s'agit surtout de nous en mettre plein la vue.
 
Mais voilà, ce film je l'attends depuis les années soixante-dix. A cette époque, je lisais Jack Vance, Clifford Simak ou Isaac Asimov sans parler des BD de Moebius, Caza ou Mézières et Christin.
 
Je rêvais beaucoup et je rêve encore...
 

Voir les 5 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 2710390 visites