KikouBlog de Le Lutin d'Ecouves - Mars 2019
Le Lutin d'Ecouves

Sa fiche

Archives Mars 2019

LE MATIN DES MAGICIENS

Par Le Lutin d'Ecouves - 22-03-2019 21:06:45 - 6 commentaires

22 mars 2019
 
 
Voilà maintenant presque trois mois que j'ai rendez-vous chaque vendredi matin avec mon pire ennemi, en l'occurrence moi-même, en forêt d'Ecouves. Huit heures trente sont à peine passées quand je laisse mon automobile sur le parking de la mairie de Radon. Le ciel est blanc de brume ; je pénètre en Ecouves comme je m'enfouirais en moi.
 
 
Les bienfaisantes pluies de la fin d'hiver ont orchestré la polyphonie tintinnabulante des filets, rus et ruisseaux installés ou provisoires à laquelle se superpose les nombreux chants d'oiseaux parfois rythmés par les battements du pivert ou déchirés par le crissement métallique du geai.
 

Pins sylvestres et sapins pectinés sur sols pauvres, hêtres et chênes sessiles sur des terres plus accueillantes, je grimpe de parcelle en parcelle jusqu'à ce que le bleu du printemps nouveau-né vienne laver mon regard.


Craignant à juste titre quelques chausse-trapes et autres embûches concoctées par la boue chafouine, mes foulées circonspectes éclaboussent régulièrement le bruissant silence forestier. Je ne m'aperçois pas tout de suite de la beauté bleue qui s'élève au-dessus des frondaisons.
 
 
Je sors juste d'une parcelle de sapins, la brume s'élève du sol et vient ouater les chênes comme s'ils s'éveillaient progressivement d'un rêve profond. La paix de l'instant me guérit de bien des maux. Les larmes rendent enfin les armes, la vie continue...

Au moment de repartir, je ressens comme un appel, une impulsion qui me fait me retourner en direction des résineux que je viens de quitter. Ecouves a un dernier message à délivrer :



 Rayons de lumière,
A peine un souffle de vent,
Magie du matin.





 
 

Voir les 6 commentaires

TROIS POÈMES POUR PHILIPPE

Par Le Lutin d'Ecouves - 04-03-2019 18:47:28 - 24 commentaires

 
Dans le bruit de ses pas, j’ai entendu la pluie,
Un souvenir d’été, une fleur épanouie.
J’ai entendu l’automne au milieu des couleurs
J’ai entendu son rire, partagé sa douleur.
 
J’ai entendu l’hiver sur le flanc de l’alpage,
Le silence de la neige comme un livre sans pages.
Dans les traces de ses pas, je revois le printemps
Effacer toute peine, me guérir de l’instant.
 
******
 
Chardonneret, ciel changeant,
Hiver endormi.
Un froid soleil me sourit.
 
Dans la brume des sentiments,
Tu es encore près de moi.
 
******
 
Je t’ai suivi parmi les monts brumeux
Sur des chemins que seuls aiment les fous.
Je t’ai suivi au pied des flots furieux
Sur des sentiers à se briser le cou.
 
Je t’ai suivi parmi les vents contraires
Dans la nuit noire sans penser au matin.
Je t’ai suivi, tu n’étais pas mon frère
Mais simplement, tu me tendais la main.
 
 ******
 
 

Voir les 24 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.16 - 3218102 visites