KikouBlog de Le Lutin d'Ecouves - Octobre 2021
Le Lutin d'Ecouves

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Archives Octobre 2021

Le Pro se tâte (ÉPISODE 4/6)

Par Le Lutin d'Ecouves - 30-10-2021 15:17:39 - 5 commentaires


Entretemps 2

Quand j'ai appris que les 100 km de Millau étaient annulés COVID oblige, j'ai paradoxalement ressenti un soulagement. Mag comptait sur moi et si je devais lui annoncer mon forfait pour cause  de charcuterie urologique, j'aurais l'impression de la trahir. Ben non, c'est pas moi qui ai lâché en premier, c'est l’organisation. Ouf !

5 août 2021

Dans la salle d'attente, j'adopte le regard fuyant de celui qui n'est pas là et qui surtout n'a pas envie de rencontrer une connaissance. "Ah ben tiens, t'es là. Alors c'est pour quoi ?" Enfin vous voyez, le mec inquisiteur qui aimerait bien savoir ce que fait un type comme moi dans ce lieu pour vieillards semi-décédés. J'exagère un peu mais c'est comme ça que je le ressens.

Au moins, l'IRM c'est sans douleur. On t'injecte un truc radioactif qui va certainement te filer une leucémie et après on te balance dans une sorte de four crématoire mais qui ne chauffe pas. Pendant une demi-heure, il y a des types qui font de la musique africaine au-dessus de la boîte. C'est bruyant mais indolore. Je n'ai affaire qu'à des manipulateurs radiologiques, des pros de chez pro. Mon Libanais, il est certainement en vacances. On ne va pas parler judo aujourd'hui.

13 août 2021

Le Liban c'est loin mais quand même... Je pars lundi sur l'île de Groix et je n'ai pas les résultats de l'IRM. Je téléphone au service radiologie, la dame se renseigne et, un peu gênée me dit : "On vous fait la lecture de l'IRM aujourd'hui, vous aurez les résultats ce soir par internet. Je pars donc en vacances avec un rapport indiquant que j'ai un nodule à risque faible et un nodule à risque modéré. Ça me fait une belle jambe. Entretemps, ma docteure (ma médecine, ça le fait pas) est repartie en vacances donc on verra ça fin août.

16 au 22 août

Après une belle première journée sur l’île de Groix, y r'pleut ! 2021 année de lose (avec un seul o, bande d'ignares, loose avec deux o veut dire relâché, dénoué et moi je suis plutôt noué !).

La beauté l'emporte et alors que le temps reste gris, nous sillonnons Groix de long en large à raison de vingt bornes par jour avant d'aller passer le week-end à Lorient. Tout cela me fait du bien mais malgré tout j'ai un truc qui me gratte dans les boyaux de la tête. 

30 août

Mon médecin est revenue de vacances. Je sais ce qu'elle va dire, je vais me taper le type avec les soucoupes violentes, le fameux urologue. Gagné, ce n'est pas des soucoupes mais des gros doigts qu'ils ont ces mecs. Je sens que je vais aimer. Magali la gentille docteure ne me cache pas que je vais droit vers la biopsie mais ne gâchons pas le plaisir en brûlant les étapes... Je téléphone ensuite à Érick mon rognologue préféré qui m'indique un urologue patenté : "C'est le meilleur" me dit-il.

1er septembre

Pour le coup c'est rapide. La secrétaire m'a dit au téléphone c'est dans deux jours ou dans trois mois. Banco, let's go ! On va s'éclater !

Le gars il est compétent et roumain. Ben oui, Alençon n'est ni proche de la montagne ni au bord de la mer. Les médecins qui bossent à l'hôpital ou à la clinique ne sont pas français. Il lit mes comptes-rendus et me dit qu'il va me prendre un rendez-vous pour une biopsie de la prostate. Encore gagné, je le savais. Et comme dans un cas comme cela, j'ai neuf chances sur dix d'avoir des cellules cancéreuses, je sens que je n'ai pas fini de jouer au Loto. Ce sera pour le 9 septembre dans huit jours.

"Je cours un trail de 50 km le 19 septembre, ça ne pose pas de problème ? Il n'y voit pas d'inconvénient. Même avec une prostate poinçonnée comme un ticket de métro, on peut courir. Enfin une bonne nouvelle.

A un moment, l'urologue me regarde d'un air gourmand : "Vous voulez pas que je vous fasse un toucher rectal pour voir la texture de la prostate ?"

Je change de couleur et le gars n'insiste pas. "Bon, je vous ferai ça au moment de la biopsie, c'est pas pressé." 

3 septembre

Visite obligatoire chez l'anesthésiste. Elle aussi est roumaine. Bizarrement, ce ne sera pas elle que je verrai le jeudi suivant. En fait, c'est dix minutes d'interrogatoire sur mon état de santé. Je n'ai rien à dire, mes rapports avec la gent hospitalière ont été fugaces et incidents, essentiellement dus à des accidents de judo ou de vélo. Quant à l'anesthésie c'est ma première à 65 ans. Je suis comme une jeune vierge qui va à son premier rendez-vous. Je sens qu'à un moment ou un autre, je vais avoir mal...

 


 

 1 2 3 4 5 6

 

Voir les 5 commentaires

Le Pro se tâte (ÉPISODE 3/6)

Par Le Lutin d'Ecouves - 27-10-2021 15:05:15 - 8 commentaires


Entretemps 1

J'ai vraiment les boules ! J'ai promis à Mag de l'entraîner pour son premier 100 km de Millau et j'ai concocté un de ces plans de derrière les fagots que si tu survis, tu cours les cent bornes les doigts dans le nez en sifflotant. J'ai promis de même à Béa de la préparer pour son premier marathon à La Rochelle que même elle sera tellement au point qu'elle va faire fumer le tapis de l'arrivée avant d'aller faire un tour supplémentaire rien que pour se calmer. Or, je ne sais pas où je vais et si je finirai ces entraînements. Si ça se trouve, au bout de la batterie d'examens qui se profilent, on va me virer la prostate et je vais me retrouver des mois sans courir. Les boules, je vous dis !

19 juillet 2021

J'ai un beau rendez-vous pour demain et une belle ordonnance sur laquelle il est marqué que je dois boire de l'eau en quantité sans faire pipi le jour de l'examen mais aussi qu'en apéritif, je dois me faire un lavement la veille au soir.

Pour ceux qui l'ignorent, un lavement consiste à se balancer un demi-litre d'huile dans le rectum en position couchée et à attendre les fesses serrées sur le lit pendant cinq minutes. Après c'est 5 secondes chrono pour aller aux toilettes sous peine de repeindre la chambre en jaune caca d'oie. 

Mon épouse est expulsée de la pièce, je tiens à ma fierté. Ouille, même graissée comme une chaîne de vélo, la canule fait mal à l'entrée. Proutch, j'appuie sur le corps du lavement. Une minute, rien. Deux minutes, rien. Trois minutes, ça gargouille. Quatre minutes, au secours ! Je me lève le short en bas des pattes, quelques mètres et prouaaatch ! Première couche. Et ça continue ! C'est fou comme le médical vous renvoie à la base de ce que vous êtes vraiment : un ensemble de tuyaux et de poches pleins de liquides douteux qui ne songent qu'à déconner si vous n'y faites pas gaffe.

20 juillet 2021

On a tout de suite sympathisé avec le médecin radiologue, c'est un ancien membre de l'équipe de judo libanaise. Même le cul à l'air (en ce qui me concerne), en tant qu'anciens judokas, on se reconnaît tout de suite. Il me demande des nouvelles de Fabien, double champion du monde avec lequel je m'étais entraîné dans les années 70 dans mon club d'Alençon, il me raconte comment il s'était fait compiler le kernell dès le premier tour par un monstre russe lors des Jeux Olympiques.

"Tiens vous m'êtes sympathique, je vous fais la totale pour le même prix !" Et voilà qu'il m'enduit de gel et me ratisse tout l'abdomen. "Un peu abîmée votre vésicule biliaire (je pense à tous ces litres de bière que j'ai sifflés) mais c'est pas méchant. Vos vésicules séminales sont parfaites, bon maintenant la prostate. Mettez-vous en position fœtale."

Et là il sort un machin énorme qu'il recouvre d'un préservatif. Je me retourne et je sens qu'on vient de m'incendier le fondement. Le gars il a du mal car la bête résiste et expulse son instrument sans que j'y sois pour quelque chose. Au bout de plusieurs tentatives, il réussit à bloquer son pieu médical dans mon rectum pour faire ses clichés. Je transpire.

"Bon ben là vous avez deux nodules un peu douteux, vous affolez pas je vais vous faire prendre un rendez-vous pour un IRM, on verra plus clair."

Ben non je ne m'affole pas, j'ai les PSA en folie et j'ai deux nodules douteux sur la prostate qui nécessitent un IRM. Pas de raison de s'affoler, je vais même inviter mes copains pour fêter ça, tiens !

3 août 2021

C'est allé assez vite, j'ai rendez-vous le cinq pour l'IRM. Avant j'ai fait faire un nouveau dosage des PSA qui sont grimpés à 10,5. Il a raison, on ne va pas s'affoler pour si peu. C'est quoi déjà le numéro du SAMU, je me sens bizarre...

 

Dessin Blachon - L’Équipe Magazine

 

1 2 3 4 5 6

 



 

Voir les 8 commentaires

Le Pro se tâte (ÉPISODE 2/6)

Par Le Lutin d'Ecouves - 24-10-2021 09:32:34 - 5 commentaires

 


12 au 27 juin 2021

346 km pour digérer. Mon médecin est en vacances et moi aussi. Je dois prendre rendez-vous en rentrant mais en attendant, je marche avec mon épouse et un sac à dos de 10 kg. Les trois premiers jours tiennent du cauchemar obsessionnel, je me fais un film en continu genre "Le retour du fils de la vengeance des morts-vivants". 

J'ai des excuses. Les onze années passées à soutenir mon cher ami Mustang m'ont durablement marqué. Ce putain de cancer de la prostate l'a emporté alors qu'il avait des tas de choses à faire et déjà une ribambelle de petits-enfants. Moi, j'ai du boulot en tant qu'entraîneur et deux petites-filles. Je ne vais quand même pas me faire la malle comme ça !

Bon, au bout d'un moment, ça va mieux. Rien ne m'a jamais autant convenu que marcher la journée entière en compagnie de mon épouse. Je retrouve progressivement mon optimisme naturel : Y'a quand même une chance sur dix que ce ne soit pas un cancer et puis mon beau-père a vécu avec ça durant plus de vingt ans et puis j'ai une très bonne santé et puis... merde, j'avais pas besoin de ça ! 

Au bout d'un moment, y pleut et après y r'pleut. Ben v'là aut'chose !

 30 juin 2021

Mon médecin s'appelle Magali et elle est très gentille et très consciencieuse, elle me dit qu'avec un taux aussi élevé de PSA je ne vais pas couper à une visite chez l'urologue.

Un type qui cherche les soucoupes volantes ? Je suis vert ! Non, urologue, pas ufologue âne bâté ! Je comprends vite qu'un urologue c'est un type qui s'intéresse à ta plomberie. En gros un gars qui regarde ton pipi mais qui pour ce faire n'hésite pas à passer par la boîte à caca. J'en transpire d'avance.

Mais avant, me dit ma docteure (orthographe rénovée), il faut des examens. Moi, les examens c'est pas mon truc d'ailleurs j'ai raté une fois mon bac et je l'ai eu l'année suivante par hasard. Ensuite, je suis arrivé premier à un concours de circonstances et j'ai fini instit. Euh, comme examen, il s'agit d'une échographie de la prostate. Ok, pas de problème, je connais, c'est comme ça que j'ai vu mes enfants à la télé. C'est sans danger, je dirais même que c'est cool.

Aussitôt dit, aussitôt fait je vais à la clinique pour prendre rendez-vous, ben ça sera pour dans trois semaines mais on me file quand même une ordonnance et un papier d'instructions que je lirai plus tard.

Une fois rentré à la maison, je regarde sur internet et je découvre effaré que le truc ne se fait pas en te baladant une brosse sur le bide, en fait on t'enfonce une sonde dans le rectum. Mais c'est horrible !

 



1 2 3 4 5 6

 

Voir les 5 commentaires

Le Pro se tâte (ÉPISODE 1/6)

Par Le Lutin d'Ecouves - 21-10-2021 11:39:08 - 6 commentaires

 

7 juin 2021

Dans cinq jours je démarre  les 346 km de la première tranche du GR 34 avec mon épouse mais pour le moment il faut aller voir notre médecin de famille pour le renouvellement de nos licences d'athlétisme.

Elle est bien mignonne notre médecin mais j'essaie de la voir le moins possible. Facile pour moi car je ne suis jamais malade, j'ai même cru un moment que j'étais immortel. Bon, il me faut bien ce fameux papier pour continuer mon activité de course à pied donc je me plie à cette tradition médicale non sans mentir éhontément sur la réalité de ma vie sportive.

Ayant déjà été échaudé par un jeune médecin remplaçant qui, voyant mon âge, ne voulait pas me délivrer le sésame sans une batterie d'examens propres à me qualifier pour un vol orbital, je divise par deux le nombre de kilomètres hebdomadaires et mon nez croît de trente centimètres quand j'annonce le type de distances parcourues en compétition durant l'année. Ça donne ceci :

"Euh, je m'entraîne trois quatre fois par semaine pour une distance n'excédant pas 40 km hebdomadaires, pour sûr ! Ben, je cours les corridas locales et quelques cross. En gros des compétitions de 5 à 10 km, quoi... Ben je fais aussi les 16 km d'Alençon-Médavy mais c'est un max !

- Ah oui quand même, vu que vous avez 65 ans, je vais vous demander un test d’effort chez le cardiologue. Vous le ferez ?

- Oui oui docteur !"

Si je lui disais que je cours sept jours sur sept et entre 80 et 90 km/semaine, elle appellerait le SAMU et en plus, si j'avouais que je prépare les 100 km de Millau fin septembre plus le marathon de La Rochelle fin novembre, c'est les urgences psychiatriques qu'elle appellerait. Donc je mens pour avoir mon certif mais j'accepte quelques analyses de sang en plus du tour de vélo chez le cardio.

"Ah oui, je vous mets les PSA, à votre âge ça se justifie..."

Dans le temps, je pensais que PSA voulait dire Peugeot Société Anonyme. J'ai depuis appris que ça avait un rapport avec la prostate, un petit organe qui me rend toujours quelques services mais dont j'ai généralement négligé l'entretien m'étant arrangé pour ne me soumettre qu'à un seul test PSA en 15 ans. Si je veux me faire bien voir et ne pas me retrouver un jour à fabriquer moi-même mes propres certificats médicaux, je ferais mieux de filer doux et de passer par les fourches caudines du bon-vouloir médical. Donc : Banco pour les PSA.

8 juin 2021

En fait, je déteste les prises de sang, non à cause de l'aiguille dont je ne sens généralement pas le passage mais à cause du fait qu'il faut être à jeun pour le prélèvement ; or chez moi, les choses vont dans l’ordre : Lever - Manger - Caca - Laver. Mettre le boxon là-dedans, ça me fiche la journée en l'air. Pour limiter les dégâts, j'ai fait venir l'infirmière à domicile mais cependant, je suis lavé et habillé quand elle arrive. C'est le bazar.

Maintenant, les résultats arrivent par internet le soir. A 20 h je me connecte et je parcours vite fait les résultats. Une étoile. Tout en bas. Les PSA à 9,5 au lieu de 4 ! Chaleur intense, mon front se perle de sueur d'autant plus que sur le papelard affiché devant moi c'est écrit que je ferais bien de me radiner vite fait chez mon médecin car c'est pas bon du tout. Ça sent vaguement les emmerdes et le toucher rectal. Je ne suis pas loin du malaise vagal quand je descends me rafraîchir au lavabo. En parlant de lavabo, mon teint est assorti à ma salle de bain ce soir.

Pas le choix, j'en parle à mon épouse. Elle est douce et rassurante mais moi j'ai le sang comme du boudin noir. Manquait plus que ça !


 


1 2 3 4 5 6

 


Voir les 6 commentaires

VIEUX ET PUÉRIL

Par Le Lutin d'Ecouves - 05-10-2021 11:16:12 - 5 commentaires


Ben oui, c'est moi. Je ne peux pas m'empêcher de jouer quand je fais du sport...



Photo NCAP

Si vous n'êtes pas lassés de mes gamineries, le récit de la Demi-Barjo ICI.


Voir les 5 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 3922725 visites