KikouBlog de Le Lutin d'Ecouves - Mai 2015
Le Lutin d'Ecouves

Sa fiche

Archives Mai 2015

LES PHOTOS DU LUTIN

Par Le Lutin d'Ecouves - 19-05-2015 12:06:21 - 4 commentaires

Vous aimeriez voir plus grand ?

 

Depuis 2007, je poste des petites histoires et des petits clichés sur Kikouroù. La taille maximum d'affichage des photos pleine page (640x480) m'a toujours un peu frustré. C'est pourquoi j'ai créé un blog où je peux poster mes photos en meilleure définition. On y retrouvera des photos déjà postées sur Kikouroù et d'autres inédites. Comme il s'agit d'un blog de Lutin, les clichés présentés n'ont été faits que par des appareils de petite taille, essentiellement des compacts. Cliquez sur le lien ci-dessous et n'oubliez pas de revenir ensuite sur Kikouroù, le brave et honnête site des sports d'endurance auquel je ne puis que rester fidèle ad vitam lutinam :

Les photos du lutin d'Ecouves



Voir les 4 commentaires

UNE SOURIS VERTE, QUI COURAIT DANS L'HERBE...

Par Le Lutin d'Ecouves - 15-05-2015 18:53:48 - 3 commentaires


Je l'attrape par la queue... ben, non finalement car c'est la souris VRett.


 

Le récit ICI.

 

 

Voir les 3 commentaires

L'ESPRIT FRANÇAIS 5

Par Le Lutin d'Ecouves - 06-05-2015 11:46:59 - 1 commentaire

Gaspard Le Roux
+1707 ?
 
 
Etrange personnage que ce Gaspard Le Roux que le Mercure Galant cite comme éminent maître de musique dès 1690 et que l'on retrouve dans l'édition de 1692 du Bottin de l'époque comme maître de clavecin et d'orgue à côté de Couperin, d'Anglebert et Jacquet sans que son adresse n'y figure a contrario de celle des autres. Etrange maître dont on ne connaît d'ailleurs aucun élève. Il semblerait qu'il n'ait occupé aucun emploi officiel ni bénéficié d'aucune charge, ce qui est fort rare à l'époque. Même son décès porte à conjectures vu qu'un inventaire à son nom après décès datant de 1707 est cité par un notaire de la rue St Honoré mais toute trace de l'acte a disparu.
 
Et pourtant, en 1705, un livre de pièces de clavecin est édité avec privilège du Roi au nom de Gaspard Le Roux dans lequel l'auteur ajoute la basse et le dessus, permettant de jouer ces pièces à deux clavecins ou avec un ensemble (ce qui est le cas de l'extrait proposé).
 
L’extrême discrétion de l'auteur et la grande qualité des pièces (elles révèlent un claveciniste exceptionnel) font penser que Le Roux était soit le pseudonyme soit le prête-nom d'un autre musicien ou d'un noble de haut lignage. 
 
Au delà de l'énigme que constitue l'identité de l'auteur, il reste une musique typique du règne de Louis XIV, emprunte d'une grandeur légèrement mélancolique.

Ref
 

1  2  3  4

 
Sources principales d'informations : blog de Pascal Tufféry et pochettes de disques




Voir le commentaire

LATÉRALISATION

Par Le Lutin d'Ecouves - 02-05-2015 18:47:54 - 3 commentaires


Ça y est ! Je distingue enfin ma gauche de ma droite.
 
 

Voir les 3 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.15 - 2821690 visites