THE DESCENT
Le Lutin d'Ecouves

Sa fiche

THE DESCENT

Par Le Lutin d'Ecouves - 16-01-2008 09:54:44 - 12 commentaires

 
Enfant, j'ai toujours préféré la version Perrault du Petit Chaperon Rouge dans laquelle cette gourdasse (il n'y a pas d'autre mot) se fait boulotter par le Loup plutôt que les versions édulcorées qui présentent un sauvetage aussi improbable que débile.
 
Précocement conscient du chaos que constituait l'univers qui m'entourait, je suis devenu très tôt amateur de films d'horreur et de fantastique qui me semblaient plus proches de  la réalité du monde tel que je le ressentais que des guimauves délavées servies par Disney et consorts.
 
Bien sûr, la censure aidant, les films tels que Dracula de Tod Browning (1931) ou La Nuit du Loup-Garou de Terence Fischer (1961) ne faisaient pas vraiment peur. Cependant, je découvrais de vrais chefs-d'oeuvre comme La Fiancée de Frankenstein de James Whale (1935) dont certaines scènes m'ont ému jusqu'au fond de la moelle des os, siège comme chacun le sait de la production de l'hémoglobine.
 
 
Les choses se sont arrangées  à partir de la fin des années 70 quand la censure se ramollit et l'on put voir quelques films bien angoissants dont Alien de Ridley Scott (1979) qui nous plongea dans l'univers esthétique du peintre Giger.
 
Depuis, des choses de qualité variable sont apparues sur les écrans : cela va de la petite perle (Freddy sort de la nuit de Wes Craven) à la grosse bouse (une grande partie de la production).
 
Et puis voilà qu'en 2005, le britannique Neil Marshall sort The Descent dont voici le synopsis : 
 
Six jeunes femmes aventurières décident d'explorer de vieilles grottes dans les montagnes Appalaches aux États-Unis. Finalement, l'expédition tourne au cauchemar lorsqu' une partie de la grotte s'effondre et que les filles sont prisonnières des étroites galeries. Elles constatent alors rapidement qu'elles ne sont pas seules ...
 
 La spéléo, ce n'est pas pour les claustros ! 
 
Attention : Chef-d'oeuvre. Cela faisait longtemps que je n'avais pas été réveillé ainsi par un film.
 
Je ne vais pas vous le raconter mais sachez qu'il commence par un accident de voiture filmé avec une efficacité redoutable. Le réveil est brutal pour l'héroïne.
 
 
 
Tout part de là. Pour renouer avec la vie, Sarah va , un an plus tard, organiser avec ses amies une première dans un gouffre des Appalaches. 
Evidemment, ça ne va pas se passer trop bien...
 
Pourquoi j'aime ce film
 
D'abord parce que je suis un fervent admirateur de la gent féminine et que le film n'est joué que par des femmes pourvues de la qualité que j'admire le plus chez elles : la force.
 
 
On voit bien que ce ne sont pas des mauviettes.
En plus, elles sont carrément belles, ça ne gâche pas.
 
Lors de cette tragique aventure, Sarah va découvrir son passé et se découvrir elle-même quitte à perdre le vernis d'humanité qu'elle pensait posséder.
 
 
 
Une des scènes fortes lors de laquelle Sarah achève une de ses amies
pour lui éviter un sort encore plus cruel.
 
Sarah va subir une lente transformation qui va faire d'elle un être brut et naturel qui sera mené par l'instinct de conservation et les pulsions animales propres à chacun, tout en restant une femme blessée dans sa chair et dans son âme, ce qui ne la rendra que plus dangereuse.
 
 
 Une femme, une mère, une vraie...
 
Evitant la conclusion bêtasse, Neil Marshall assène une fin surprenante, dernier coup de massue  d'un film maîtrisé jusqu'au bout.
 
The Descent a reçu de nombreuses récompenses et prix, même Télérama a aimé, c'est dire !
 
Précipitez-vous pour acheter le DVD, en plus il n'est pas cher, vous ne le regretterez pas !
 
Pour terminer, voici la bande annonce du film :
 
 

Billet précédent: CARMINA BURANA
Billet suivant: UN CROSS SANS MUSTANG...

12 commentaires

Commentaire de grandware posté le 16-01-2008 à 10:11:21

C'est pas pour moi... J'ai passé le premier Alien sous mon siege...
Grande gueule le Ware... mais petit mental !

Commentaire de Mustang posté le 16-01-2008 à 13:46:04

Pas pour moi.......... désolé!

Commentaire de may posté le 16-01-2008 à 17:08:51

salut le Lutin,
j'aime bien tes billets, et j'adore les films d'horreur, mais parfois, c'est pas bon, sur un trail, seule, la nuit, ça joue des mauvais tours.... (http://www.kikourou.net/recits/recit-2953-ultra_trail_100_dromois-2006-par-may.html)
mais c'est vrai qu'un bon film d'horreur, c'est vraiment cooool ;o)
connais-tu Murnau? je te conseille vivement, le premier vrai Dracula, en noir et blanc, parfois sépia, muet évidemment, mais alors, un vrai chef d'oeuvre!!!!!!....
à en mourir!!!!
@bientôt
May

Commentaire de Marco47 posté le 16-01-2008 à 18:36:44

moi, déja Candi me faisait peur alors imagine un vrai film d'erreurs...

Commentaire de Rag' posté le 16-01-2008 à 19:39:41

Blairwitch Project en VO (le doublage français est un peu pourri

Commentaire de Bambi posté le 16-01-2008 à 21:45:44

pas pour moi, jsuis vegetarienne

Commentaire de Lolarun posté le 17-01-2008 à 14:36:38

pas lu ton billet en entier de peur que tu ne racontes toute l'histoire, mais en ai lu assez pour que ma curiosité fasse un BOND et le film du coup attend depuis hier soir sur mon lecteur et dès que j'aurai le tps.. gare à toi si suis déçue!!! Ai pris des avis d'amateurs du genre autour de moi, sont tous sur la même longueur d'onde que toi.. à suivre! Alien... ma bible et mon éveil au genre, le premier de la série gardant une place à part, première fois que je m'enfonçais si profondément en reculant dans le moelleux d'un siège!! J'ai trouvé le dernier très réussi également. je reviendrai éventuellement te remercier.. et lire ton billet en entier cette fois !! lol.

Commentaire de BENIBENI posté le 17-01-2008 à 22:30:52

ya du Q ?

Commentaire de Lolarun posté le 18-01-2008 à 01:43:05

Tu saisis l'heure à laquelle vient de se terminer la projection... quitte à regarder ce genre de film autant jouer le jeu à fond!! Bien vu le Lutin, c'est excellent! Bon, ai râlé au début car comme tj les deux héroïnes que je préférais furent les premières à y passer ! je dois toujours déplorer la disparition prématurée des personnages que je trouve moi les plus attachants dans ces films.. ya que Sigourney Weaver pour tenir la dragée haute à l'adversité, et un peu Jamie Lee Curtis mais elle a tendance à mourir et revenir elle, c'est comme son dingue de frère!! remarque Sigourney triche un peu aussi pour avoir pu remettre ça dans le dernier Alien !!
Ton film donc: brillant! ma carrière dans la spéléo.. terminée !! ou mieux : aucune chance de débuter !! lol.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 18-01-2008 à 08:03:19

Merci pour vos commentaires sur The Descent. Je suis plié de rire en constatant que ce sont des filles qui ont apprécié alors que les garçons sont sous leur siège, tremblottant comme de la gelée de groseille. Il va falloir inventer une nouvelle expression : Coq mouillé !
Non, Benos, il n\'y a pas de cul même si l\'érotisme est présent de manière indirecte. Oui, May, je connais Nosferatu de Murnau ainsi que le film de W. Herzog qui y fait allusion. Je suis content, Lola que tu apprécies The Descent. Mon actrice préférée est Sigourney Weaver : une femme d\'un mètre quatre-vingts, mon rêve !

Commentaire de akunamatata posté le 19-01-2008 à 10:56:26

le film est efficace même si à chaque fois ça m'énerve de voir que le groupe n'agit pas comme dans la vraie vie, bah sinon il n'y aurait pas de suspens...

Commentaire de astra wally posté le 06-02-2008 à 09:40:23

j'suis à la bourre pour lire tes billets, le Lutin mais je découvre avec plaisir que tu es également fan de film d'horreur. Enfin un amateur ! Abonné à Mad Movies j'attends avec angoisse toute les nouveautés en me posant toujours cette même question : le film sera t-il bon ? trop souvent ce genre est révolu à une escalade d'hémoglobines gratuites et à une fin cul-cul la praline. Bref on est loin d'avoir la pétoche comme dans "l'exorciste" ou "Freaks la monstrueuse parade". J'ai vu "The Descent" et suis ravi de constater que le film d'horreur britanique est en train de refaire surface pour s'approprier un genre dont il était le fer de lance à l'époque de la grande Hammer. Si ma mémoire n'est pas trop vieille, Neil Marshall avait déja fait parler de lui avec un excellent film de loup-garous et un groupe de militaires dans les forêts d'Ecosse. "Dog Soldiers" ça s'appelait. Sinon il y a aussi niveau British, le "28 jours plus tard", "Shaun of the dead", "Creep" ou "Severance". Bref du bonheur.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.18 - 3127530 visites