TOUR DU COTENTIN - ETAPES 1 à 4
Le Lutin d'Ecouves

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

TOUR DU COTENTIN - ETAPES 1 à 4

Par Le Lutin d'Ecouves - 03-07-2019 16:30:28 - 4 commentaires

 
Cela faisait longtemps que cela trottait dans nos têtes. Admirateurs depuis longtemps de la nature sauvage de nos voisins de la Manche, mon épouse et moi avions formé le projet de faire le tour des côtes du Cotentin d'Utah Beach jusqu'à Granville (330 km) en changeant chaque jour de lieu d'hébergement. 
 
Après avoir été parachutés chez nos amis de Ste-Mère-Eglise, nous avons donc débarqué sur la plage de Ste-Marie-du-Mont 75 ans et six jours après la Quatrième Division d'infanterie US.
 
 
 Etape 1 : Utah Beach-Quettehou - 12 juin 2019 - 24,3 km
 
Une heure avant le départ, il tombe des cordes... puis, magie de la Manche, le soleil apparaît à notre arrivée sur la plage. Il fait frais, ce qui convient bien à des marcheurs respectivement chargés de sacs de  8 à 9 kg et de 10 à 11 kg. 
 
 
La Basse-Normandie est un pays d'élevage de chevaux et la Manche n'échappe pas à la règle. Sur ces immenses plages peu fréquentées, les trotteurs sont plus nombreux que les plagistes. Josette et moi entamons un long périple de solitude à deux dans un pays de grèves et de marais, de vastes ciels  et de lumières changeantes.
 
 
Les trois-quarts de la randonnée se font sur le sable, peu d’événements ponctuent notre marche hormis ces drôles de petites maisons de Ravenoville bien peu peuplées en ce mois de juin.


 Il faut attendre le contournement du petit havre de la Sinope pour que notre chemin se mette à longer les marais côtiers de la région de Quettehou- St Vaast.
 
 
 Au loin, la pointe de St Vaast (prononcer St Vâ) avec sa tour Vauban nous cache la petite île de Tatihou. Nous approchons du Camping de Quettehou (prononcer Kétou). Il va pleuvoir cette nuit mais nous serons bien au chaud dans une petite cabane en bois.

Etape 2 : Quettehou-Gatteville - 13 juin 2019 - 26 km


Encore 5 km pour achever ce tour de la baie de St Vaast entamé hier, le ciel est toujours aussi chargé et le vent bien frais. Un bon café pris sur le port et nous partons enfin en direction de la pointe de Barfleur.
 
 
La serviette de toilette séchant accrochée au sac à dos, nous devons avoir un drôle de style... les t-shirts d'hier devront attendre le pique-nique pour terminer leur séchage sur des rochers  mais pour le moment, nous finissons le tour de baie puis, choisissant plutôt la plage, nous longeons une côte désertique bordée de terrains agricoles.
 
 
Pas une âme durant 5 km, nous nous arrêtons pour manger face à la mer calme, un calme dont elle ne se départira pas durant tout notre séjour. 
 
 
Quand la côte se fait plus rocheuse, nous rejoignons le GR 223 qui s'enfonce parfois parmi la végétation dense de ce terrain sablonneux  sur lequel la mauve royale pousse avec aisance.
 
 
Barfleur, nous approchons de la pointe du même nom où nous allons nous arrêter pour la nuit.
 
 
Nous résidons au bord du havre de Crabec de l'autre côté de Barfleur. Le camping est planté de palmiers. Il ne gèle pas en ces lieux. 
 
Le soir tombe avec une telle lenteur que nous dormons avant que le soleil ne disparaisse derrière les marais.
 
Etape 3 : Gatteville-Fermanville - 14 juin 2019 - 20 km
 

Cette étape pourrait s'appeler "l'étape des marais" car nous allons les côtoyer durant ces 20 km mais d'abord il faut cesser de progresser vers le nord pour basculer vers l'ouest en passant le phare de Gatteville.


Ici commence l'étape la plus déserte de la série ; les maisons se font rares puis disparaissent, nous ne croisons que quelques randonneurs que nous larguons bien vite. 


Notre chemin va droit devant lui, bordé au sud par les dunes et au nord par d'infranchissables marais, quinze kilomètres à ne progresser que sur du sable sec et fuyant planté de pavots jaunes et de choux maritimes.


Entre nous et la civilisation, de l'eau et des centaines d'oiseaux (cygnes, foulques, passereaux, tadornes...).
 

L'arrêt repas sur la plage est bienvenu puis nous terminons notre voyage quotidien par les marais de Fermanville accompagnés par une impressionnante symphonie batracienne.


Etape 4 : Fermanville-Cherbourg - 15 juin 2019 -26 km


La pluie nous cherche depuis le départ, elle va bien finir par nous trouver...


Le parcours de granite rose allant du Cap Lévi à l'Anse du brick est magnifique mais la lumière se fait discrète, dommage...


Le GR nous emmène un moment sur les collines surplombant la mer et nous y découvrons une végétation pléthorique accompagnée du glougloutement continuel de nombreux cours d'eau. Tout pousse ici, y compris les bananiers.


Nous envisageons un moment de manger sur ces collines mais une gunnera manicata aux faux airs de rhubarbe géante venue du Brésil a envahi l'aire de pique-nique. Il nous faut descendre vers la plage pour nous restaurer.
 
 
Suivant la côte, nous entrons enfin dans l'agglomération cherbourgeoise. A peine eus-je dit à mon épouse "Regarde, la pancarte, on est à Cherbourg" que la pluie se met à tomber avec une insistance presque déplacée.

Le problème, c'est que Cherbourg-en-Cotentin fait environ 14 km de long sur une bande étroite entre collines et mer et que notre hôtel se trouve au 10 ème km. Deux heures de marche. Notre chambre ressemble à un campement gitan où nos vêtements et chaussures sèchent partout tant bien que mal. Nous venons d'essuyer (c'est le mot) 50 % de la pluie des 16 étapes mais ce n'est pas n'importe quelle pluie, c'est la pluie de Cherbourg.


Ces douces avanies me rendraient presque romantique...


A suivre.

Billet précédent: PLUS NORMANDE QUE SUISSE
Billet suivant: TOUR DU COTENTIN - ETAPES 5 à 8

4 commentaires

Commentaire de philibert69 posté le 04-07-2019 à 16:34:16

Une bien belle aventure à deux, vivement la suite, avec toujours des textes et des photos sympas.

Commentaire de Arclusaz posté le 04-07-2019 à 17:14:23

vivement la retraite ! c'est exactement le genre de chose que j'ai envie de faire.

Commentaire de robin posté le 09-07-2019 à 16:13:27

Même sentiment qu'Arclusaz ! le seul souci est de trouver le moyen de faire adhérer Madame à ce genre de projet!

Commentaire de CAPCAP posté le 11-07-2019 à 23:48:01

Même sentiment que plus haut.
Pour reprendre les itinérances, je n'ai à négocier qu'avec moi-même...
(et mon cardiologue)
Toujours de belles photos ;-)
Merci !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.19 - 3315964 visites