RENTRÉE DES CLASSES
Le Lutin d'Ecouves

Sa fiche

RENTRÉE DES CLASSES

Par Le Lutin d'Ecouves - 04-09-2017 12:00:49 - 6 commentaires

Nous sommes le quatre septembre et c'est ma quatrième rentrée sans élèves. Après tout ce temps, ce jour reste particulier pour moi. Il flotte encore dans l'atmosphère un ersatz de pincement au cœur, un reste d'angoisse lié à cet événement qui a rythmé ma vie d'enfant puis celle d'adulte.
 
Oh, je sais que j'aurais pu continuer d'enseigner durant plusieurs années, mon insolente bonne santé et mon expérience professionnelle me l'auraient largement permis mais voilà, la folle manie des évaluations, d'interminables et trop nombreuses réunions stériles, une incompétente politique du paraître et un acharnement aveugle à détruire un système qui tournait tout seul avaient fini par me convaincre d'abandonner le navire. Et puis cette suspicion de paresse distillée par les politiques et reprise par une partie de la population...
 
Comme j'ai aimé transmettre, comme j'ai aimé mon travail de maître d'école ! Toute ma carrière, j'ai dû me battre contre ceux qui n'étaient qu'idéologie, métalangage, storytelling puis in fine tableaux Excel et diapos Power Point.
 
******
 
Il est un peu plus de neuf heures, je reçois un message sur mon smartphone : Arielle vient de faire sa première rentrée à la maternelle de l'école dans laquelle j'ai enseigné mes dix-neuf dernières années professionnelles. Une photo accompagne le message : bien coiffée et très sérieuse avec son cartable dans le dos, elle est si grande que je me sens tout petit. Un message de ma fille accompagne la photo : la demoiselle, très contente d'aller à l'école, a congédié ses parents d'un signe de la main. Ceux-ci sont ensuite allés boire un coup pour s'en remettre.
 
******
 
J'ai été grand-père, j'ai ensuite pris ma retraite mais je me sentais toujours en prise avec le système, pestant contre l'incompétence des politiques et l'aveuglement de l'administration. J'étais encore un peu maître d'école.
 
Arielle fait sa rentrée, la boucle est bouclée. Je deviens un grand-père comme un autre, enfin, je crois. Et puis, ma petite-fille m'appelle "Papy Dinosaure". C'est ce que l'on appelle de la clairvoyance...

 
 

Billet précédent: HEUREUX COMME LES PIERRES

6 commentaires

Commentaire de Benman posté le 04-09-2017 à 14:30:08

Bonne rentrée à Arielle, et merci pour ce partage

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 04-09-2017 à 21:22:22

Pas mieux... un peu désolant quand même :(

Commentaire de Arclusaz posté le 04-09-2017 à 22:37:04

Arielle, la petite si reine du coeur de son papy.

Commentaire de philtraverses posté le 06-09-2017 à 20:33:12

moi la retraite c'est à 67 ans après avoir travaillé en moyenne 50 h par semaine pendant 41 ans et personne ne se souviendra de moi, sauf en mal peut être.

Bravo à toi tu as form de futurs adultes qui n'en doutons pas se rappelleront de toi et seront des bonnes personnes.

Commentaire de MC78 posté le 16-09-2017 à 22:59:52

Très beau message! Et d'accord avec toi. Aujourd'hui instit et directrice d'école mater. Et rentrée de ma fille en PS (par contre, c'était dur dur et ça l'est encore au bout d-une semaine)....mais je me bats aussi contre tous ce "masturbage de cerveau"comme je dis,ces énarques qui nous pondent des programmes inintelligibles,ces documents à pondrent (PPMS,PPS,LSU et autres joyeustés à lettres) à ces flics d'IEN....et si on voulait juste que nos élèves,pardons nos enfants...soient bien...et aiment leur école. ...

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 17-09-2017 à 10:49:05

Ma fille a vécu sa maternelle à la campagne avec sa mère, ce n'était pas l'idéal mais le pire ce fut la rentrée en petite section de mon fils tout seul alors que ses deux parents faisaient la rentrée de leurs élèves dans une autre école, un crève-coeur.
J'ai beaucoup réfléchi au problème de l'école et je pense qu'il n'y a pas de solution. Un cycle commencé en 1880 est en train de s'achever.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.16 - 2738960 visites