LES MARAIS DES LARMES
Le Lutin d'Ecouves

Sa fiche

LES MARAIS DES LARMES

Par Le Lutin d'Ecouves - 05-06-2010 09:41:46 - 7 commentaires

 

Une histoire sans fin...

 

Comme à l'accoutumée, j'ai l'esprit ailleurs. J'accompagne mes élèves à un concert promenade sous une tonnelle de roses à l'ombre de l'ancienne chapelle des Jésuites et un ensemble joue un air mélancolique tiré de Peer Gynt de Grieg.

Je me mets à penser à ma petite Doriane qui, il y a presque 26 ans, avait manifesté son désir de sortir pendant que sa mère et moi assistions à la projection de "L'histoire sans fin", ce joli film allemand.

 

 

Trois ou quatre ans après sa naissance, pensant lui faire plaisir,  nous l'avions mise devant notre télé (alors en noir et blanc) pour qu'elle puisse enfin voir ce beau conte qui avait marqué les dernières heures de sa vie intra-utérine.

Mal nous en a pris, ma fille, passionnée par le récit, n'avait pas pris le moindre recul et elle se mit à pleurer abondamment quand Atrax, le cheval du héros, submergé par la tristesse disparut dans les marais faute d'avoir entrevu la beauté de son futur à travers les larmes de son présent.

Nous nous en voulions d'avoir ainsi fait de la peine à cette si tendre petite fille qui ne voulut plus jamais entendre parler de ce film si triste.

 

 

J'ai bientôt 55 ans et ma fille est devenue une lumineuse jeune femme. Je commence à mesurer le temps qui passe et même si je me sens toujours immortel; la mort, la maladie et la détresse des autres finit par laisser sur l'édifice de mes sentiments une patine aux couleurs pastel.

Je songe à Atrax et à ce qu'aurait pu lui dire son cavalier pour qu'il ne sombre pas dans cet océan de larmes puis mon regard se pose sur mes petits qui écoutent religieusement la fin de ce bel air de Grieg. 

Mon attention se porte ensuite sur les roses dont la perfection se détache sur l'azur de ce beau ciel de juin... Tout ira bien.

 

 

Franz Marc : Cheval bleu (1911)

 

 

 

 

 

Billet précédent: STAGE DE SURVIE EN BRETAGNE
Billet suivant: DES BONNES TÊTES EN ECOUVES

7 commentaires

Commentaire de Jay posté le 05-06-2010 à 10:34:04

et bein , un mec qui me donne des frissons, c'est pas commun .... mais je suis toujours touché par les émotions relatives à des histoire de papa avec leur fille ... mon Isaure a 4ans et j'ai tout a la fois hate de la voir grandir pour partager sa découverte de la vie mais aussi profiter au maximun de chaque instant en me disant que je regretterai un jour qu'ils soient passés aussi vite .

Jay

Commentaire de BENIBENI posté le 05-06-2010 à 18:01:22

Ouh comme c'est là, t'es en panne de zizi... Allez petit bonhomme, une cure de viagra et une louche de DHEA et hop ton Caca redeviendra tout dur !

Commentaire de Klem posté le 07-06-2010 à 07:18:36

Ce billet empreint de beaucoup de poésie d'amour et de tendresse, me fait revivre un moment particulier avec fille lorsqu'elle était petite. Je l'entends encore pleurer à chaudes larmes. " Heureux les désespérés , ils seront réconfortés"

Commentaire de Pegase posté le 07-06-2010 à 15:32:34

Bien plus que des mots, une présence simple et silencieuse auprès d'un ami, peut lui être tout aussi réconfortante et précieuse.

Commentaire de RogerRunner13 posté le 07-06-2010 à 16:05:01

Voilà une autre facette du Lutin.....émouvant et tendre.

Commentaire de langevine posté le 07-06-2010 à 16:05:58

Le père parle de sa fille avec une bien jolie tendresse... tu m'as ému mon lutin... J'aime tes mots...

Commentaire de JLW posté le 07-06-2010 à 22:29:20

Je comprends rien, j'ai eu que des gars moi ... Mais depuis un mois, un de mes gars a une "petite" fille. Peut-être comprendrai-je enfin ?

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 3127568 visites