J'AIME LE MARTINET !
Le Lutin d'Ecouves

Sa fiche

J'AIME LE MARTINET !

Par Le Lutin d'Ecouves - 23-06-2009 23:46:26 - 11 commentaires

SOS Lutin service !
 
Hier, arrivant juste du travail, v'là-t-y pas que je trouve sur la table de la cuisine un drôle d'individu dans une boîte en plastique :
 
 
Un petit martinet noir qui était tombé du nid situé sous le toit côté façade sud de ma maison. Costaud le petit gars, il avait fait une chute de 7 mètres heureusement amortie par un bac de terreau.
 
Ma Josette qui aime toutes les bestioles (même les araignées, les phasmes, les cafards et les mulots...) avait ramassé le vigoureux gamin et vite compris que, à moins de s'appeler Spiderman, il serait impossible de remettre le volatile à ses parents.
 
Qu'à cela ne tienne, un autre couple de martinets noirs a fait un nid côté nord, là où le rebord du toit n'est qu'à trois mètres. Chaque soir, nous les observons quand ils arrivent à pleine vitesse et pénètrent miraculeusement dans leur logis sans s'écraser contre la paroi.
 

Euh au fait, les martinets pratiquent l'adoption ? Bon, on va voir... De toute façon, je n'ai pas le choix, on m'a préparé un échafaudage top sécurité : un escabeau sur une table en plastoche :

C'est le moment, les adultes sont partis en chasse. Allez gamin, on grimpe ! Ah, il y a deux petits dans le nid, ça te donne une chance ; les martinets noirs élèvent deux à trois petits par portée. Je fourre le gosse qui gigote et proteste. Les autres chouinent un peu mais ne le virent pas. 

Maintenant, on va voir si nous n'avons pas fait une ânerie. Nous nous installons sur la terrasse et nous observons. Au bout d'un moment, un adulte revient. Dans sa gorge, il emporte une boulette qui peut contenir jusqu'à un millier d'insectes qui vont servir de nourriture aux petits.

Suspense, le petit intrus va-t-il gicler ? Non, l'adulte nourrit les jeunes puis repart. Nous restons là un moment à observer le manège des martinets très nombreux dans notre secteur. La nuit va bientôt tomber et les adultes vont aller dormir.

Chaque soir, les adultes s'élèvent en bandes puis disparaissent dans le ciel, montant jusqu'à 1500 ou 2000m d'altitude où ils vont passer la nuit dans des poches d'air chaud, planant et dormant selon une technique bien à eux : ils battent des ailes durant 4 secondes puis dorment 3 secondes puis battent à nouveau des ailes 4 secondes pour reprendre de la hauteur puis dorment à nouveau, et ainsi de suite... Ça c'est du micro sommeil !

Aussi bizarre que cela paraisse, le martinet ne se pose jamais (hors élevage des petits), ses courtes et puissantes pattes l'en empêchent. C'est un planeur exceptionnel capable de performances étonnantes : il peut atteindre les 200 km/h en piqué, il peut avaler jusqu'à 20 000 bestioles par jour et ses petits, quand ils quittent le nid, passent deux années entières sans se poser, le temps d'atteindre leur maturité sexuelle. Impressionnant.

Le lendemain matin, une petite inspection nous a permis de constater que le jeune squatter n'avait pas été expulsé. Apparemment, la greffe avait pris. Les parents auront juste un surcroît de boulot.

A l'âge de 40 jours, les petits quitteront le nid, parfois plusieurs jours après le départ des parents pour l'Afrique. Ce planeur de ciel bleu s'en va dès les premiers jours d'août, évitant ainsi les turbulences prévisibles de la deuxième partie de l'été.

Par deux fois, j'ai tenu un martinet noir adulte dans mes mains à la suite d'accidents de rase-mottes. J'ai été fasciné par la plastique de cette merveille de la nature et surtout par ses yeux ovales d'un noir intense, intégrés à la tête dans une parfaite aérodynamique. Par deux fois, j'ai réussi à rendre cette noire perfection à l'azur auquel elle appartient.

Et j'ai l'impression d'avoir servi la Beauté.

 

Billet précédent: PRELUDE A L'ETE
Billet suivant: LE LUTIN ET LES 20 000 DARDS

11 commentaires

Commentaire de taz28 posté le 24-06-2009 à 08:00:10

Oh oui mon Lutin, martinette moi !!! (ça fait moins mal que le fouet non ?? :-))
Tu es un héros !!!

Commentaire de Marco47 posté le 24-06-2009 à 08:24:12

...c'était pas aussi un prétexte pour boire une bière tranquillement sur ta terrasse en regardant les piafs ?

Sinon, ben bravo Monsieur, mais attention au chat ; qu'il ne becte pas cet oiseau miraculé ...

Commentaire de claude 34 posté le 24-06-2009 à 14:55:14

Bravo Super-Lutin-amis-de-la-vie. Merci pour le zoiseau, mais c'était risqué. J'ai vu des oiseaux fuir leur nid parceque je m'étais approché trop près, en laissant les petits mourir de faim.
Sinon ton échafaud(age) n'est pas du tout casse gueule... :))

Commentaire de BENIBENI posté le 24-06-2009 à 17:14:21

Les martinets et les hirondelles m'ont toujours fascinés, chaque fin d'été ils partent puis reviennent au printemps, signe de renouveau. Hélas leur population diminue fortement d'année en année . En cause, les pesticides, la pollution , la perte de leurs habitat naturel. Il faut savoir que lorsque l'on detruit un nid, le couple et ses descendants ne reviendront jamais (à part si en cas de chance un nouveau couple choisi l'endroit par hasard).
Bonne action le Lutin, t'iras peut être ou pas radis...

Commentaire de mesyes posté le 24-06-2009 à 17:54:55

Avec les oiseaux çà marche assez bien (pas d'odorat). Il faut cependant veiller a ce qu'il n'y ai pas trop d'ecart entre l'arrivant et les autres car ce sont les plus fort et ou précoce qui sont privilègiés. On peut avoir un départ trop précoce au dépend des plus jeunes ou une famine du plus faible.
Bravo pour le sauvetage !

Commentaire de philtraverses posté le 24-06-2009 à 19:16:10

Oups !!j'ai lu ce post par erreur. Je croyais qu'il s'agissait d'une relecture de sader masoch . sinon bravo pour ce sauvetage et longue vie à l'oisillon que nous pourrons admirer en train de tournoyer dans le ciel une fois adulte

Commentaire de Mathias posté le 24-06-2009 à 23:33:10

Tiens c'est la hulotte par ici maintenant ;-)

merci cher lutin pour avoir partagé ce petit moment tout simple...
à+

Commentaire de Mustang posté le 24-06-2009 à 23:49:50

O O O O O O

Commentaire de RogerRunner13 posté le 25-06-2009 à 16:51:48

Chez nous quand arrivent les hirondelles c'est que le printemps est là et quand elles disparaissent du ciel en été j'ai l'impression d'un manque et c'est vrai que ces dernières années elles sont moins nombreuses que par le passé.....

Commentaire de francois 91410 posté le 26-06-2009 à 23:56:21

Aimer à ce point le martinet ... ça doit être ton côté SM ça ....

Commentaire de Peter007 posté le 11-08-2012 à 00:17:51

Bonjour,
Je suis à Bécon-les-Bruyères, (près de La Défense),et j'observe les martinets régulièrement, et me pose des questions :
1 - comment meurent les martinets ? L'année dernière j'en ai vu un arriver à toute vitesse et s'accrocher à une solive du pavillon voisin.
J'ai pensé qu'il se reposait et j'ai surveillé, (j'étais à 8-10m).
en fait, il est resté pour mourir. Deux jours plus tard, un autre est lui arrivé à toute vitesse et reparti aussi vite, puis un 2ème, qui lui est resté une demi mn avant de s'en aller.
2ème question :
Depuis 8 jours, je vois les martinets partir par vagues, les premières par 10 ou 15, puis moins nombreuses, et TOUTES ces vagues se sont dirigées Nord-Nord-Est ! Y compris hier ou ce devait être les derniers, par trois puis par deux.
Ce n'est pas vraiment la direction de l'Afrique !
Si qqun connait, merci d'avance;
Peter007.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.18 - 3107409 visites