MIKE BRANT M'A TUER
Le Lutin d'Ecouves

Sa fiche

MIKE BRANT M'A TUER

Par Le Lutin d'Ecouves - 29-12-2008 14:45:06 - 12 commentaires

Mike Brant m’a tuer (ou presque)
Désolé pour l’orthographe

 

1973, année du bon goût

J’avais dix-sept ans et j’arborais une coupe de cheveux qui aurait pu me faire embaucher comme roadie chez Magma.   
 
Alors que j’avais un look à coucher avec la petite sœur de Janis Joplin, je n’avais rien trouvé de mieux que de sortir  avec une fille qui faisait partie d’une bande de minets qui écoutaient du Claude François vissés dans leurs futals à poutre apparente surmontés de leurs pulls trop courts reproduisant le motif en losange de l’huile Lesieur.
 
Mes copains ne comprenaient pas pourquoi un gars aussi cool que moi, en jean's troués et treillis des surplus de l’armée sortait avec ce genre de fille. Ils ne connaissaient pas mes vraies motivations : Marie-Thérèse avait de beaux yeux verts et une grosse paire de seins.
 
A cette époque, il y avait déjà la pilule et pas encore le SIDA ; ça aurait dû être la fête du sexe. Eh bien non, les filles n’étaient pas plus faciles qu’en 1940 et elles avaient des mères qui veillaient sur leur virginité. Et celle de Marithé  était du genre Pitbull. Ma copine, j’avais un mal d’enfer à la voir et c’était la plupart du temps dans des lieux publics, au milieu des copains et toujours l’après-midi.
 
Un jour, pourtant, Marie-Thérèse m’annonça que nous allions pouvoir passer une soirée ensemble. En effet, elle avait pu enfin avoir une permission exceptionnelle pour assister à un concert de Mike Brant qui devait avoir lieu prochainement au Parc des Expositions.

Horreur !  Qu’allaient penser de moi les copains ? Qu’allait dire de moi mon amie Josette qui m’avait fait découvrir Jethro Tull et les premiers albums de Pink Floyd ? Tant pis, une soirée en amoureux, ça n’a pas de prix !

J’avais rendez-vous à l’entrée du Parc Expo car il n’était pas question de me pointer chez Cerbère avec ma dégaine de hippie au rabais. De toute façon, Marithé avait prévu de faire une bouffe avec ses copines et de me rejoindre ensuite au concert.
 
Une fois arrivé sur place, je décidai d’aller attendre à l’intérieur, histoire de ne pas trop cailler dehors. Marithé n’arrivait pas… le concert commença et je vis avec horreur Mike Brant, le vrai, se mettre à chanter ses roucoulantes propres à faire exploser les ovaires de n’importe quelle midinette. Le gars était plutôt beau mec et semblait assez sympa mais il représentait tout ce que j’abhorrais en musique. C’était pire que d’écouter de l’accordéon musette, pire que Georges Jouvin et sa trompette d’or !
 
Marie-Thérèse n’arrivant toujours pas, je quittai la salle au bout d’une heure, la soirée se terminant par un  bal populaire. Too much pour moi !
 
Alors que j’allais enfourcher mon solex pour regagner mes pénates, je tombai sur Marithé et sa bande qui arrivaient de leur bouffe qui avait tourné en eau de boudin. Des gars étaient venus avec des bouteilles et les filles étaient bourrées. Marithé, qui n’avait pas l’habitude de l’alcool, me regardait de cet œil vitreux que je ne revis que des années plus tard dans le regard de l’inspecteur Derrick.
 
Le concert, c’était cramé, le bal, il aurait fallu que les filles tiennent debout. Il ne nous restait plus qu’à finir la soirée dans les bagnoles des copains qui avaient véhiculé la viande saoule.
 
C’est ainsi que je me suis retrouvé à l’arrière d’une 4 L avec ma petite amie. Comme à l’avant, sa copine Anita se faisait  tripoter sévère par son amoureux, je ne trouvai rien de mieux à faire que de m’attaquer au Playtex de Marie-Thérèse, découvrant ainsi le fait que métallurgie et sous-vêtements avaient des choses en commun.
 
Je sentais bien que Marithé n’était pas dans son assiette, ne serait-ce qu’au niveau de l’haleine. J’avais l’impression de rouler des pelles à une vésicule biliaire.
 
Arriva ce qui devait arriver, la pauvre ouvrit précipitamment la portière de la voiture et vomit ses tripes sur le sol du parking. Galoches et tripotages étaient finis, il fallait ramener la malade à la maison. Le copain d’Anita s’essuya les mains et prit le volant. Je regardai la voiture s’éloigner juché sur mon solex. J’avais l’air d’un con.
 
J’avais puisé dans mon maigre argent de poche pour assister à un tour de chant d’un artiste que je détestais presque autant que Sheila et Ringo et j’avais continué cette soirée de merde en tripotant une fille raide pétée, la classe !
 
Laisse les gondoles à Veniiise !
 
Pas question de raconter cette aventure de nase aux copains. J’avais trop la honte !
 
Marie-Thérèse eut le bon goût de me larguer quelques semaines plus tard. Elle s’était aperçue avant moi que je lui allais aussi bien qu’une paire de pompes à une sirène.
 
Deux ans plus tard, Mike Brant, tomba du sixième étage d’un immeuble parisien. Je jure que je n’y étais pour rien.





Billet précédent: LES FEMMES EPISODE 12
Billet suivant: UNE DERNIERE BLAGUE POUR 2008

12 commentaires

Commentaire de Pegase posté le 29-12-2008 à 15:09:42

Et qu'est-elle devenue cette Marie-Thérèse ? Directrice d'école ou maman à plein temps mariée à un p'tit bourgeois d' Alençon ?

Commentaire de BENIBENI posté le 29-12-2008 à 16:13:13

T'es sur que c'est ta langue que tu as voulu mettre en premier dans le clapet de Mawouitéwouaise ? La pipe c'est comme la cigarette pour un débutant, ça fait toujours tousser les débutantes au départ...
Sinon 1973, bonne année, c'est vrai !

Commentaire de L'Castor Junior posté le 29-12-2008 à 16:52:48

Elle ne t'a même pas laissé l'aimer toute une nuit ?
Heureusement que tu connaissais déjà celle qui saurait te faire oublier tout ça, dis-moi...

Commentaire de fabzh posté le 29-12-2008 à 21:18:35

Certains indices ne trompent pas,rehabilitons Omar R.
En tout cas,bien belle histoire, un merveilleux conte de Noël.
Bonnes fêtes le Lutin

Commentaire de JLW posté le 29-12-2008 à 22:28:59

"un artiste que je détestais presque autant que Sheila et Ringo"
T'es trop dur le Lutin.
Mike Brant comparé à Janis Joplin je veux bienn c'est pas vraiment la même échelle mais le dénigrer comme cela je ne te suis pas ... C'est vrai que je suis beaucoup plus jeune que toi ...
Et puis cela n'empêche pas d'apprécier "Jai trop d'huile" et les "Flamands roses".
Ne devenons pas comme ces vieux ... qui dénigraient les Beatles et ne juraient que par Mozart et Beethoven !

Commentaire de L'Dingo posté le 30-12-2008 à 09:24:06

Un récit émouvant qui m'aurait arraché "rien qu'une larme dans mes yeux", si ce n'avait été l'heure de faire "ma prière" à Ste Marie-Thérèse .. :-))))

Commentaire de L'Dingo posté le 30-12-2008 à 09:26:21

Tiens au fait ! petit, ma chambre était décorée comme celle de l'image. On comprend d'où viennet mes sequelles . ah ah ah ah !!!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 30-12-2008 à 09:46:24

Non, ma chambre, c'était pire !

Commentaire de corto posté le 30-12-2008 à 17:04:38

Lol excellent, et je crois qu'on la tous déjà un peu vécu ce genre de mésaventure.
Merci de m'avoir fait rire!!

Commentaire de jackandalou posté le 02-01-2009 à 21:05:51

Devoir historique:
Est-ce l'âge? l'excès ou l'abus de macadam ( quant à moi sans que mon profil abdominal ne change de façon dramatique, je préfère les macadamia nuts de Hawaï enrobés de chocolats! Normal en ces jours d'abondances festives),il me semble que je doive intervenir pour rétablir la VERITE!
Mon cher Thierry, vous devenez amnésique (forcément avec l'âge!et le surkilométrage!)ou quoi?
-Tout à fait Jean-Michel (dit Larqué) mais là pour comprendre il faudrait que tu suives les retransmissions de Foot à la télé, et comme je me suis laissé dire que ce n'était pas ta tasse de thé, tu auras quelques peines à suivre!Je t'expliquerai en Juillet !
-OK, Mike brant ne figurait pas au top 10 de tes préocupations de nublile!
-Cependant, lorsque tu évoques avoir découvert "Jethro Tull" et "Pink Floyd" grâce à ton amie Josette, ma soeur,que tu ne baisais pas encore à l'époque, je ne peux pas laisser cette contre-vérité s'inscrire sur le Net.L'origine de ton ouverture culturelle provient de tes Bof (Joël et Jackandalou), lesquels ont largement influencés les goûts musicaux de notre soeur qui aimait par dessous tout Mireille mathieu ( la preuve elle abhorait la même coupe!). Merci de rectifier pour le sens historique! Bisous d'am...r de Bof!

Commentaire de Epytafe posté le 04-01-2009 à 14:11:25

J'avais déjà bien peu de héros sur Kikourou....

- Grandware pour son EM (Esprit Malade)
- Jihem pour son temps de folie à la STL
- Shunga pour ses polémiques
- Le Ragondin pour son savoir encyclopédique en matière de pornographies
- Taz pour... Taz !
- Et le Lutin pour son intégrité.


Et voilà que j'apprends que le Lutin a vendu son âme à de la merde en barre pour tirer un coup... Pour tenter que dis-je !

Heureusement que ton couple a l'air solide, sinon je suis prêt à parier que la testostérone te pousserait au premier rang des fans de Céline Dion, de Lara Fabian voire, pire encore, de Sardou !!!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 05-01-2009 à 19:04:18

Merci pour vos commentaires sur le billet Mike Brant.
Pour Pégase : Je n'ai pas revu Marie-Thérèse depuis...
Pour JLW : j'aime toujours autant les Beatles mais aussi Mozart et Beethoven comme en 73. ce qui ne m'empêche pas d'aimer des choses plus actuelles comme Björk, Anja Garbarek ou Emiliana Torrini. Par contre, je ne me suis toujours pas fait à Sheila et Ringo...
Pour l'Dingo : la tapisserie de ma chambre de l'époque mériterait un billet à part.
Pour Jack : ils en ont de la bonne à Tahiti à ce que je vois !
Pour Epitaphe : OK mais j'avais 17 ans ! Quelques mois avant, j'avais assisté à mon premier concert de Magma à la salle des fêtes d'Alençon. Nous étions 50 spectateurs. Contraste !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.18 - 3127400 visites